La Médecine Traditionnelle Chinoise

La médecine orientale considère l'homme et son environnement dans sa globalité. Ils forment un tout. Pour préserver sa santé, le corps et l'esprit doivent être en harmonie et en adéquation avec la nature et ses rythmes.

Le corps et l'esprit ne font qu'un. La perturbation de l'un entraînera à la longue le déséquilibre de l'autre. La MTC offre 5 piliers nous permettant de conserver notre équilibre énergétique :

  • l'acupuncture
  • le shiatsu
  • l'alimentation (diététique chinoise)
  • la pharmacopée chinoise (les plantes)
  • le qi qong (exercices énergétiques)

L’hygiène de vie a depuis toujours occupé une place prépondérante en Médecine Traditionnelle Chinoise. D’une part parce qu’elle permet véritablement de prévenir différents déséquilibres de l’organisme (il existe donc incontestablement une notion de prévention de la maladie) et d'autre part, l’hygiène de vie complète en profondeur et dans le temps les soins qui peuvent être apportés par d’autres techniques.

Qu'entendons nous par hygiène de vie ? Tous les domaines qui font notre quotidien à savoir le rythme repos/travail, l'alimentation, le sommeil, l'exercice physique etc. Tout est une question d'équilibre et de bon sens.
L'homme formant un tout avec son environnement et donc la nature, doit en respecter ses cycles et ses ressources. A titre d'exemple, la nature « hiberne » en hiver, l'homme doit en faire autant (si on peut dire) et en profiter pour se poser et recharger ses batteries pour être prêt à repartir dans un nouveau cycle au moment du printemps. Il est en est de même au niveau alimentation. La consommation de produits de saison et provenant de sa région d'habitation permet de garder cet équilibre entre l'homme et ce que la nature lui offre.

Tout est une question d'équilibre, parfaitement représenté par le Tao, voie du juste milieu entre le yin (partie noire) et le yang (partie blanche).
Le yin et le yang étant deux souffles complémentaires et opposés qui sont la manifestation de toute chose, ne pouvant jamais exister l'un sans l'autre.
Le yang va correspondre à l'univers, le ciel et le yin à la terre. Jamais de yin sans yang ni de yang sans yin. Ils sont en perpétuels mouvements, se concentrent, se dispersent, circulent et se transforment. Ils ne font qu'un.
La nuit est yin, le jour est yang. La lune est yin et le soleil est yang. L'homme est yang (mais avec une partie yin) et la femme est yin avec sa partie yang également.

C'est cette harmonie entre ce yin et ce yang que la MTC vise à maintenir.

 La Médecine Traditionnelle Chinoise

Autres techniques énergétiques

Les ventouses

Les ventouses ont représenté le traitement essentiel, dans l'évolution et l'histoire de la Médecine.

Oubliées totalement après la guerre, avec l'apparition des antibiotiques, leur application en médecine énergétique chinoise n'avait, elle, pas disparu. D'essentielles qu'elles étaient, les ventouses sont passées au stade de la médecine parallèle.

Cette technique ne dispense en aucun cas de la prise d'antibiotique naturellement, si cela s'avère nécessaire. Cependant, son usage abusif, nous le savons, nous a amené à développer des résistances.

Ces résistances n'ont pas lieu même à l'application répétée de ventouses. N'oublions pas que l'antibiotique n'a aucun effet sur les virus. La simplicité apparente de cette technique ne veut pas dire efficacité minorée ou absence de rigueur technique.

Oublier ce geste simple dans une pathologie bronchique ou rhino-pharyngée à un stade congestif, c'est négliger une thérapie efficace.Les ventouses sont utiles dans bien des cas tels que coup de froid, bronchite, lumbago, sciatique, entorse, tendinite...

shiatsusand

La moxibution

La moxibustion est une méthode de soin utilisée en Médecine Traditionnelle Chinoise. Elle consiste à utiliser la chaleur du moxa sur une zone spécifique du corps pour rééquilibrer un dysfonctionnement énergétique.

Si cette technique est encore peu connue chez nous, le principe de soin par la chaleur n'a pourtant rien de nouveau. Nous connaissons tous les bouillottes, les cataplasmes ... Plutôt que d'appliquer la chaleur sur une zone large du corps, la moxibustion la concentre sur un point d'acupuncture précis, correspondant à une fonction ou organe du corps. Elle régularise donc le cours d'énergie des méridiens et stimule les fonctions des organes.

Le mot moxa vient du japonais « mogusa » qui signifie « herbe à brûler », bien que cette pratique soit purement d'origine chinoise.

Ils sont fabriqués à partir de feuilles d'armoise (Artémisia vulgaris) séchées et réduites en poudre, auxquelles sont parfois incorporées d'autres herbes choisies pour leurs propriétés médicinales. Ils se présentent sous différentes formes (cônes, rouleaux...).

La moxibution est efficace, entre autre, pour faciliter la circulation du sang, disperser le froid (rhumatisme..) et renforcer l'énergie Yang (globules blancs)...